Quand je parlais de marathon….. Pfffffiou ! c’est pas du repos d’être malade je vous le dis !

Bon, je m’en étais déjà un peu rendue compte quand même durant ces 6 derniers mois mais là ça s’accélère !!!!!!!!

Me revoilà arpenter les couloirs de cet hôpital qui a vu naître mes 3 enfants, partir mon papa, héberger David et Solène un moment suite à leur accident de voiture… Il est comme moi cet hôpital, il a vieilli, et il a grandi !

David avait inauguré le tout nouveau service UMCH il y a 12 ans, moi j’inaugure (certaines peintures ne sont pas terminées) le nouveau service de cancérologie , ça tape ! C’est comme ça chez nous, un besoin ? hop hop hop, un bâtiment !

Je n’ai pas récupéré de dossard !!! pffffffffff je n’avais rien compris ! le « 2127 » veut dire étiquettes roses, « 2131 », étiquettes blanches…. Si j’en sais plus sur d’autres couleurs je vous tiens au courant.

Mardi j’avais donc mon 1er RDV, ce 1er contact avec mon nouveau coach Pascal. Mon nouveau coach à moi que j’ai il a des chemises à fleurs et des mocassins sans chaussettes, j’adore les détails qui servent à rien ! Il parle super gentiment au personnel qui l’entoure, je suis très sensible à ça.

Il a flashé sur moi je crois ! Il a voulu me revoir dès le lendemain ! Et puis il me revoit lundi soir aussi. Un signe non ?

Et puis il est super fortiche en dessin ! Il dessine super bien un os (on dirait je jouet de Lulu) et il explique bien ! Il explique en fait ! Il prend les choses dans l’ordre quoi ! Il est arrivé au même diagnostic que la « Nobel de l’annonce » de la dernière fois mais au bout d’une d’heure d’écoute, de schémas, d’explications, d’échanges…..

 

nonos

Il nous a laissé peu de doutes quant au diagnostic mais prend les choses dans l’ordre, comme la prépa marathon, on ne fait pas de week-end bloc dès la première semaine ! J’ai donc fait dans la foulée une prise de sang, ce qui nous a permis d’explorer d’autres coins de l’hosto… Hier petite Clémentine avait RDV chez le podologue (pris il y deux mois, donc difficilement repoussable) David l’a donc accompagnée et a déposé Solène et moi à la « dépose minute », comme à la gare !!! Pour tout bagage j’arborais fièrement mon nouveau sac home-made!

Grands moments !

Je reviens des States vous savez, donc skiouse-mi M’sieur, Dame… Là-bas, dans les toilettes, tu passes tes mains comme ça l’air de rien et direct tu as le savon, l’eau ou la serviette ! J’ai voulu faire pareil avec la machine à distribuer les tickets d'attente, sous l’air médusé de Solène qui a pris les choses en main, en cliquant « bêtement » sur Consultation.

 C’est là que j’ai compris le coup des étiquettes ! on m’a donné des roses, on a pris des couloirs, un ascenseur, attendu devant une porte, repris un couloir, une autre porte, pour s’entendre dire « ha mais non, il vous faut dire 2131 à l’accueil et pas 2127 et là vous aurez des étiquettes blanches ! » Ha ok ! on reprend les couloirs, l’ascenseur toussa toussa, dans un sens, dans l’autre et hop, de belles étiquettes blanches !

 Ce RDV c’était pour une ponction de moelle osseuse, bon je passe sur cet épisode très technique en soi. Juste entre mon coach en mocassins, et moi….. et ma Solène qui me tenait la main tout le long.

S’en est suivie une petite entrevue pour expliquer la suite et une prise de RDV pour lundi soir.

  1. - « Vous avez vos étiquettes madame ? »
  2. - « Oui ! enfin c’est le docteur qui les a ! »
  3. - « Les voilà, les voilà »
  4. - « Mais elles sont……. Blanches ???? »
  5. - « heu, oui, j’avais des roses mais en fait elles sont dans la poubelle du guichet J de l’accueil si vous voulez !?!?! »
  6. - « Ne vous en faites, pas, c’est pas grave madame, c’est juste une histoire de tarification, on va s’arranger »…. 

Des fois, la vie elle est belle quand même !

 Bon allez, j’ai plein de choses à faire d’ici lundi – des choses passionnantes, vous vous en doutez, mais nécessaires pour aiguiser le diagnostic – je vous laisse.

 

Merci de m’avoir fait tant pleurer ou sourire ici, sur IG, sur FB ou par SMS. Merci pour tout cet amour que je reçois de partout. Merci de penser à moi, de courir pour moi (j'ai fait plein de sorties sur le # #quicherunpower, et participé à l'UTMB) et même de nager pour moi en maillot à pois (il se reconnaîtra)…. Merci d’être là quoi !